mardi 21 mars 2017

Une bouche sans personne de Gilles MARCHAND



* * * *


Le narrateur affronte le monde par une vie parfaitement réglée, journée de travail dans un cabinet de comptable, métro, et soirée au bar où il retrouve les autres habitués pour une belote et un café. Jusqu’au jour où il renverse sa tasse sur l’écharpe qui ne quitte jamais son cou. La routine est brisée. Il commence alors à raconter son histoire et son grand-père rêveur qui embellit la réalité et dont l’imaginaire envahit le récit pour, enfin, révéler pourquoi il cache le bas de son visage. 

Un récit original où la routine brisée se teinte de fantaisie pour mieux faire ressurgir les douleurs du passé.

vendredi 17 mars 2017

Une chance minusculede Claudia PINEIRO

* * * * 



Vingt ans après avoir quitté l’Argentine, Marilé y retourne dans le cadre de son travail. Petit à petit, elle se remémore son passé jusqu’à l’évènement qui l’a poussé à quitter cet endroit – à fuir. Le temps a passé, son apparence a changé mais elle craint de se retrouver face à ceux qui savent qui elle a été et ce qu’elle a fait.
Face aux aléas du hasard, il y a une chance minuscule pour que tout arrive : le pire comme le meilleur. 

Un texte qui nous plonge dans d’intime d’une femme et de sa culpabilité, et dans la cruauté d’une petite communauté lorsqu’elle se ligue contre un de ses membres.

lundi 13 mars 2017

Nos âmes la nuit de Kent HARUF



* * * *



Deux veufs septuagénaires décident, pour tromper la solitude, de partager leurs nuits. Simplement avoir une présence à ses côtés, bavarder dans le noir. Au fil des nuits, ils se découvrent et se livrent. 
Bientôt, ça jase en ville et leur proches ne veulent ni comprendre ni accepter cette relation.

Une belle histoire de deux êtres qui refusent la solitude de la vieillesse.

lundi 6 mars 2017

Libertango de Frédérique GEGHELT

* * * *


A l'occasion d’entretiens pour un documentaire, un chef d’orchestre revient sur sa carrière, sa vie, son combat pour faire oublier sa différence et imposer sa vision de la musique. Car Luis est né handicapé mais a reçu en retour le don de la musique. Lui qui boite et peine à s’exprimer, il se déploie et donne toute sa mesure lorsque, baguette en main, il « joue de l’orchestre. »
Avec Luis on pénètre dans l’univers impitoyable des orchestres de musique classique.

Un très beau texte malgré quelques longueurs, plein de sensibilité qui parle du combat d’un homme pour se construire malgré sa différence. L’écriture fluide alterne les narrateurs et les temps pour se déployer comme une symphonie  dont les voix sont les échos de celle, juste, sensible et profonde, de l’auteur qui partage son rapport intime à la musique et sa capacité à pénétrer le cœur des hommes

lundi 28 novembre 2016

Chat bleu, chat rouge, de Jenni Desmond

* * * * 



Chat bleu et chat rouge vivent dans la même maison, mais passent leur temps à se bagarrer. Secrètement chacun veut ressembler à l'autre et ils mettent tout en oeuvre pour tenter de changer de couleur. 

Une belle histoire pleine d'humour sur la différence et l'acceptation de l'autre et de soi-même. 

3-5 ans.

mercredi 23 novembre 2016

Grâce et dénuement, d'Alice FERNEY

* * * * 


Ils sont toute une famille à s'installer sur le terrain. A leur tête la grand-mère Angeline, puis ses cinq fils, les belles filles et les enfants. C'est pour ces derniers qu'Esther va venir, semaine après semaine, les apprivoiser pour leur montrer les livres. Derrière leur dénuement ils sont fiers, mais la gadjé se fait peu à peu accepter.

Avec talent Alice Ferney nous fait pénétrer au coeur de cette famille de gitans. Comme Esther on apprend à les connaître, à les comprendre, alors qu'elle nous montre le pouvoir des livres et de la lecture

vendredi 18 novembre 2016

Un paquebot dans les arbres, de Valentine GOBY

* * * 


Dans les années 50, la famille Roche est au cœur de la vie du village de la Roche. Paulot, patron du bar, est toujours là pour rendre service et faire danser les gens. Jusqu’à l'accident, et la maladie. Il part au sanatorium et la rumeur s'insinue, portée par la peur de la tuberculose. La famille est mise à l'écart, rejetée. La jeune Mathilde qui a toujours cherché l’admiration de son père grandit en s'oubliant, entièrement dévouée aux siens. 
Un roman qui nous plonge au cœur des années 50-60 et époque de changements sociaux avec l’apparition de la sécurité sociale et l'évolution de la médecine.